J’ai envie d’aller et d’étreindre le monde entier

Article fourni par sœur Rebecca Gates, conseillère à la Société de Secours, paroisse de Midnapore, pieu de Fish Creek à Calgary

Chaque année au mois de mars, les femmes dans les paroisses et les branches partout dans le monde célèbrent l’anniversaire de la Société de Secours fondée le 17 mars 1842. Ces célébrations se font de différentes façons, mais ces deux dernières années, la Société de Secours du pieu de Fish Creek à Calgary en Alberta a organisé des soirées de service en vue d’honorer la raison pour laquelle la Société de Secours a tout d’abord été établie, c’est‑à‑dire pour aider autrui.

« L’événement de 2016 était fondé sur les paroles du Sauveur ‘Je vous ai dit ces choses, afin que ma joie soit en vous, et que votre joie soit parfaite. C’est ici mon commandement : Aimez‑vous les uns les autres, comme je vous ai aimés’ », explique Val Schmidt, conseillère dans la présidence de la Société de Secours de pieu. Nous aimions la façon dont cette écriture montre le lien qui existe entre la joie et l’amour (ou le service) pour autrui. Nous voulions montrer ce lien aux sœurs, et nous voulions qu’elles ressentent cette joie de servir ensemble. »

Cet objectif a été atteint, car des sœurs sont venues pour l’événement, ont retroussé leurs manches et se sont mises au travail aux nombreuses tables de service sur place. L’atmosphère était joyeux, animé, dynamique… et bruyant, car les sœurs se parlaient tout en accomplissant l’immense tâche que seul un gros groupe pouvait accomplir en quelques heures. Bien que le résultat combiné des différents projets soit littéralement une bénédiction pour des dizaines de milliers de personnes, les expériences rapportées après l’activité de cette année étaient des récits personnels d’efforts guidés par l’Esprit et de nombreux témoignages renforcés.

On avait demandé à Jacqueline Baines d’aider à assembler des petites courtepointes pour bébé pendant l’événement. Elle et une amie avaient déjà fait des courtepointes pour bébé l’année précédente dans le but de les donner à un organisme caritatif, mais elles n’avaient pas réussi à trouver un organisme qui voulait les prendre parce qu’elles étaient faites à la main. Elles ont décidé de vérifier auprès du groupe auquel la Société de Secours prévoyait les donner et sont passées rencontrer les responsables du groupe un jour. Elles ont été surprises de constater que Val Schmidt était là et préparait les courtepointes qui devaient être assemblées pendant la soirée de service, et elle avait besoin d’aide. « Val ne nous avait pas demandé d’aider, et nous ne savions pas qu’elle serait là, mais je sais qu’elle appréciait notre aide et je ressentais que nous avions été conduites là pour l’aider », affirme Jacqueline. La visite a également été profitable d’une autre façon. Dès que Jacqueline a rencontré les membres du groupe caritatif, elle a su que c’était grâce à eux que ses courtepointes seraient entre bonne main. Après avoir rassemblé les courtepointes qu’elle et son amie avaient faites et celles assemblées pendant la soirée de service, 52 courtepointes pour bébé ont été données à des œuvres de charité. « Un immense sentiment de joie m’a envahie lorsque j’ai reçu les photos prises lors de la remise des courtepointes et que Val m’avait envoyées, raconte Jacqueline. Le Saint-Esprit m’avait guidée pour trouver le bon endroit où les donner. Je sais qu’il y a des « anges des courtepointes » qui ont contribué à faire de ce projet une réussite. »

En janvier, une des nouvelles paroisses du pieu a appelé une nouvelle présidente de la Société de Secours. Rebecca Gates, conseillère dans la nouvelle présidence a raconté : « Nous avons décidé de mettre sur pied un projet qui nous tenait à cœur, tricoter des tuques et des foulards pendant l’événement pour les sans‑abris et les personnes dans le besoin. Un peu nerveuse et sans m’annoncer, je me suis rendue dans un magasin local pour demander si on pouvait faire don de laine et de fournitures. Le gérant a rapidement accepté avec joie, et le soutien offert dépassait tout ce que j’avais espéré. J’étais très heureuse et je me demandais pourquoi tout avait si bien été. J’ai ressenti que le Sauveur voulait qu’il en soit ainsi. J’avais oublié que j’étais à son service et que j’étais dotée d’une force et d’un pouvoir bien au‑dessus de moi. Je me suis sentie extrêmement reconnaissante, et à partir de ce moment‑là, j’ai gardé les yeux bien ouverts pour reconnaître ses tendres miséricordes, et il y en avait beaucoup. J’ai un témoignage de la vérité qu’a enseignée président Eyring : « Lorsque vous allez réconforter une personne ou lui rendre service pour le Sauveur, il prépare le chemin devant vous. » (Henry B. Eyring, « Place ta confiance en cet Esprit qui conduit à faire le bien », Ensign, mai 2016, p. 17.)

On avait demandé à Jody Davidson de produire une présentation vidéo sur le thème de la soirée. « J’étais contente de pouvoir aider, mais j’avais peur de ne pas produire ce qu’on voulait ou ce qui pourrait toucher les cœurs, se souvient Jody. J’ai médité et prié pour avoir de l’aide et être guidée. Un soir, je cherchais en ligne depuis plusieurs heures pour trouver des images que je voulais utiliser dans une partie de la vidéo, mais sans succès. J’étais fatiguée et un peu découragée alors j’ai décidé de prier pour être mieux guidée et rassurée. J’ai terminé ma prière, et en quelques minutes, j’ai pu trouver exactement ce que je cherchais. Je sais que ce n’était pas une coïncidence. Henry B. Eyring a déjà dit : ‘[…] quand nous faisons notre part, le Seigneur ajoute sa puissance à nos efforts’ (Henry B. Eyring, « Vous n’êtes pas seul à œuvrer », Ensign, novembre 2015, p. 80.) Le Seigneur ne nous laissera pas échouer quand nous travaillons pour lui. »

Depuis plus de 20 ans, le pieu de Fish Creek appuie le Calgary Drop In Centre. Pendant la soirée de service, les sœurs à l’une des tables préparaient 5 000 sandwichs pour le Centre. Debbie Newman, directrice exécutive du Calgary Drop In Centre, était présente à l’événement et a demandé si elle pouvait prendre la parole et remercier personnellement les femmes présentes pour leur service. Les sœurs écoutaient attentivement et respectueusement, mais leurs mains ne se sont pas arrêtées une seconde pendant qu’elles continuaient de préparer les sandwichs. Brian Pratt, un membre du grand conseil du pieu de Fish Creek qui a contribué à l’événement, accompagnait Debbie qui était restée pour faire le tour des tables. Il a affirmé : « Elle était émerveillée par le dévouement et l’esprit de sacrifice dont elle a été témoin pendant la soirée, et elle a été particulièrement touchée par la vidéo présentée à toutes les sœurs au début de la soirée et qui contenait des extraits de différents actes de service accomplis par Jésus‑Christ pendant son ministère sur la terre. »

Ce fut un autre résultat positif de la soirée, avoir l’occasion de parler de l’Église et de transmettre le message sur le service. Des employés de Costco ont posé des questions en voyant les sœurs charger la grosse commande de 500 pains dans leurs véhicules. Les sœurs leur ont parlé de la Société de Secours et de l’événement. De brèves conversations du même genre ont été tenues avec d’autres fournisseurs et organismes de charité lorsque les sœurs ont pris le temps d’expliquer la cause pour laquelle elles œuvraient.

Des non-membres et des membres moins actifs de l’Église ont participé à l’événement et ont bien aimé l’occasion offerte de prendre part à quelque chose de significatif qui aurait des résultats à long terme. Une amie de Lendy Perez lui avait dit qu’elle aimerait avoir plus de spiritualité dans sa vie et plus d’occasions d’aider les autres. Lendy l’a invitée à la soirée de service; elle y est venue et a emmené une autre amie avec elle. « Elles ont passé de bons moments à visiter différentes tables et à apprendre à faire de nouvelles choses, raconte Lendy. Elles ont rencontré beaucoup de sœurs et les conversations ont réussi à calmer l’anxiété que ressentait mon amie du fait de se trouver à l’intérieur d’une ‘église’. Après la soirée, elles m’ont toutes les deux demandé quand aurait lieu la prochaine activité et si elles pouvaient venir. Ce que mon amie a le plus aimé, c’était de voir la force qui se dégageait des femmes qui travaillaient ensemble pour accomplir quelque chose de bien pour la collectivité. »

Kerry Smith, présidente de la Société de Secours du pieu de Fish Creek, a affirmé : « Que FAISONS‑nous dans la Société de Secours? Nous rendons service à autrui. Lorsque nous servons avec l’Esprit, nous sommes inspirées et édifiées. Pendant l’événement, j’ai bien aimé ressentir l’amour de Dieu et notre esprit de camaraderie. J’ai entendu un commentaire d’une sœur qui partait ce soir-là, elle a dit ‘j’ai envie d’aller et d’étreindre le monde entier’ Ces mots me sont restés dans la tête, car ils résumaient bien la soirée. »

« Aimez‑vous les uns les autres», soirée de service 2016 : voici ce qui a été accompli :

  • On a préparé 5 000 sandwichs pour un refuge pour sans‑abri

  • On a trié plus de 5 000 paires de lunettes qui seront envoyées outre‑mer

  • On a rédigé plus de 300 lettres d’appréciation

  • On a aidé 66 personnes avec leur généalogie

  • On a assemblé et donné 52 courtepointes pour bébé

  • Trente femmes ont découvert leur groupe sanguine, 30 ont pris rendez‑vous pour donner du sang et 30 se sont inscrites à un programme de don de cellules souches

  • On a cousu 300 couches en tissus pour des bébés mort-nés

  • On a cousu 90 protections et 50 sacs de trousses d’hygiène pour filles à l’étranger

  • On a recueilli plus de 500 serviettes : des neuves pour le refuge pour sans‑abri et des usagées pour la SPCA

  • On a cousu, plus de 200 chapeaux d’hiver et tricoté ou crocheté des foulards pour les réfugiés, les sans‑abri et d’autres personnes dans le besoin

Liens : http://canadafr.lds.org/pais-mes-brebis

http://canadafr.lds.org/le-service-nous-a-permis-de-nous-mettre-a-leur-place

https://www.lds.org/liahona/2016/05/general-womens-session/trust-in-that-spirit-which-leadeth-to-do-good?lang=fra

https://www.lds.org/liahona/2015/11/general-priesthood-session/you-are-not-alone-in-the-work?lang=fra