Sauter le menu général

Attendre le moment voulu par le Seigneur

Sister missionaries of The Church of Jesus Christ of Latter-day Saints

La première personne que j’ai rencontrée lors de ma mission fut Tracey Lewis, âgée de 17 ans.  J’étais tellement contente de l’avoir rencontrée, alors que j’étais une nouvelle sœur missionnaire.  Je fus impressionnée par toute la connaissance de l’Évangile qu’elle possédait.  Je ressentais le Saint-Esprit lorsque nous allions l’enseigner.  Par exemple, pendant nos discussions missionnaires, elle faisait référence à nos idées de leçons en les comparants aux histoires du Livre de Mormon, et souvent elle nous enseignait.  Tracey s’était référée elle-même aux missionnaires en plaçant une commande en ligne pour recevoir un Livre de Mormon.  Depuis lors, elle avait reçu des missionnaires chez elle pour l’enseigner.  À la suite de ces leçons, une autre personne vivant dans cette même maison louée avait été baptisée.

Tracey m’a beaucoup appris sur ma mission.  Elle aura toujours une place spéciale dans mon cœur à cause de son courage et de sa foi à persévérer et à aller de l’avant.  Tracey voulait ressentir les bénédictions qui découlent du fait de se joindre à l’Église, mais sa famille ne voulut pas la soutenir dans cette décision.  Ils étaient beaucoup opposés à l’Église et l’ont fortement encouragée à ne pas se faire baptiser.  Cette opposition fut une épreuve difficile pour Tracey.  Nous avons fait de notre mieux pour l’aider.  L’épouse de mon président de mission, sœur Clayton, vint avec nous rencontrer Tracey et lui promis qu’elle pourrait ressentir les bénédictions de l’Esprit en continuant à prier, à lire et à venir à l’église.

Le jour où Tracey eut le courage de parler du baptême avec sa mère jamaïcaine, fut une journée très excitante.  Le cœur de sa mère fut miraculeusement adouci, et elle a dit à Tracey qu’elle pouvait être baptisée.  Tracey avait maintenant 18 ans et elle fixa une date pour être baptisée en juillet 2016.  Nous étions tellement excitées à propos de son baptême, mais ensuite j’appris que ma compagne missionnaire serait transférée dans une nouvelle zone de la mission.  J’ai donc ressentie de la pression à devoir m’adapter à une nouvelle compagne, mais j’étais excitée d’aider Tracey à se faire baptiser.

Sister missionaries and new convert to The Church of Jesus Christ of Latter-day Saints

Finalement, le jour du baptême de Tracey arriva.  Il s’est avéré être l’un des jours les plus décourageants de toute ma mission.   Tracey avait un fort désir de se faire baptiser, mais encore une fois elle eut peur de la pression imposée par sa famille.  Elle finit par annuler son baptême.  Je me suis réellement mise à la place de Tracey et j’ai ressenti à quel point cela devait être injuste pour elle.  Elle voulait vraiment être baptisée.  Je ne comprenais pas pourquoi elle devait faire face à tant d’opposition pour suivre le Christ.  C’était très décevant, et je me sentais très émotive et découragée.

Pendant cette période très difficile, je me suis souvenue de la façon dont j’avais prié en tout premier lieu lorsque j’avais promis de faire une mission.  Ma sœur aînée avait du mal à avoir des enfants, alors j’avais demandé à mon Père céleste d’aider ma sœur à avoir un bébé pendant que je le servirais en tant que missionnaire.  Le jour de préparation suivant, ma sœur me dit qu’elle était enceinte!  J’étais tellement submergée de joie et je ressentie vraiment que Dieu approuvait les désirs de mon cœur par le fait qu’il ait répondu à mes prières.  J’avais foi que ma mission réussirait si cela arrivait… et c’est arrivé.  En conséquence, je savais que Dieu me connaissait et me bénissait au moment où j’avais le plus besoin de réconfort.  Cette connaissance m’aida à sécher mes larmes et me consola à propos de Tracey.

J’ai finalement été transférée.  J’ai eu des moments difficiles, alors que je formais une nouvelle sœur missionnaire à Simcoe, en Ontario.  Le travail était vraiment dur.  Un soir, cependant, le chef de zone m’a téléphonée pour m’expliquer que Tracey travaillait à se fixer un autre objectif en vue de son baptême.  Je me suis mise à pleurer encore une fois, mais cette fois-ci c’était des larmes de joie.  Les Elders aidaient Tracey à rester forte dans la foi.  À la fin de mon deuxième transfert à Simcoe, Tracey m’a fait savoir qu’elle voulait que j’assiste à son baptême et m’a demandée de parler sur le don du Saint-Esprit.  Ce fut un miracle que je sois transférée dans une région voisine où Tracey faisait partie de la branche des Jeunes Adultes Seuls de Niagara, depuis qu’elle s’y était installée pour poursuivre ses études.  J’ai pu assister à son baptême, et ce fut le jour le plus heureux de ma mission.  Je fus en mesure de témoigner à Tracey que Dieu était très fier d’elle et qu’elle recevrait le don du Saint-Esprit.  Le dirigeant du travail missionnaire de la paroisse de Brampton était venu et a joué de la flûte, ce fut une expérience très spirituelle d’être là pour voir Tracey se faire baptiser.  Elle a surmonté beaucoup de choses et a fait preuve de tellement de courage.  Pour moi, ce fut un miracle que je sois transférée dans cette région de la mission et d’avoir pu participer à son baptême.  Dieu est bon.

Baptism into The Church of Jesus Christ of Latter-day Saints

Alors que je regarde en arrière et que je repense à cette expérience, cela me rappelle l’amour que Dieu a pour tous ses enfants.  Comme l’apôtre Jean a enseigné, « Celui qui n’aime pas n’a pas connu Dieu, car Dieu est amour. »  (1 Jean 4 :8*)  Je sais que les choses qui sont arrivées à Tracey sont arrivées au moment voulu par le Seigneur.  Notre Père céleste va permettre à tous ses enfants d’avoir la chance d’accepter l’Évangile et d’être «  …jugés…selon le désir de leur cœur. »  Doctrine & Alliances 137:9    Mon expérience en tant que missionnaire dans la mission canadienne de Toronto a renforcé mon témoignage à propos de notre Sauveur.  Je suis si reconnaissante d’être membre de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours.