Sauter le menu général

Remettre en place les morceaux du puzzle de l’histoire familiale

Calgary Temple in the winter

Lors de la conférence générale d’octobre 2016, Elder Neil L. Anderson du Collège des douze apôtres a comparé les défis que présente l’édification du royaume de Dieu à l’assemblage d’un immense puzzle :

« Le rassemblement d’Israël est un miracle. Il s’apparente à un immense puzzle dont les pièces seront mises à leur place avant les glorieux événements de la Seconde Venue. Nous serions perplexes devant une montagne faite des morceaux d’un puzzle. De même les premiers saints ont dû penser que le commandement de porter l’Évangile rétabli au monde entier était une tâche presque aussi impossible. Mais ils commencèrent, une personne et un morceau du puzzle à la fois, trouvant les bords rectilignes, formant correctement le pourtour de cette œuvre divine. Petit à petit, la pierre détachée sans le secours d’aucune main a commencé à rouler; des centaines puis des milliers et des dizaines de milliers, et maintenant des millions de saints des derniers jours dans l’alliance, dans toutes les nations, relient entre elles les pièces du puzzle de cette œuvre merveilleuse et de ce prodige » (Neil L. Anderson, Un témoin de Dieu, Le Liahona, novembre 2016).

Elder Neil A. Andersen

Elder Anderson enseigne clairement que chacun de nous est une partie intégrale ou un morceau d’un puzzle divin. Le plan du salut de Père céleste est une invitation à « tous venir à lui et à prendre part à sa bonté » (2 Néphi 26 :33). De ce point de vue éternel, le puzzle de Dieu inclut toutes les personnes qui ont vécu, qui vivent ou qui vivront sur cette terre. Il est clair que la « montagne faite de morceaux de puzzle » que nous devons rassembler semble encore une « tâche presque impossible ».

Depuis quelque temps, ma famille s’investit de plus en plus à rassembler les morceaux de notre puzzle familial. Notre fils a commencé à apprendre comment faire de la généalogie. Mes parents ont été les premiers membres de l’Église dans notre famille. Ainsi, très peu de recherche généalogique avait été faite pour mes ancêtres. Notre fils nous a enseigné toutefois que l’histoire familiale est un gros puzzle qui doit être examiné soigneusement et que les morceaux doivent être rassemblés pour former des groupements de famille.

Pour faire notre puzzle, notre fils a dû tout d’abord rassembler tous les souvenirs ou les renseignements que nous avions déjà en ce qui concerne les membres de notre famille. Ensuite, grâce aux ressources mises à sa disposition pendant des séances de formation sur l’œuvre de l’histoire familiale et avec l’aide de consultants en histoire familiale et du site Web de FamilySearch, il a commencé à trouver des façons de rassembler les morceaux de notre puzzle familial. Il a joint des renseignements provenant de recensements qui ont permis de rassembler des gens et des familles. Parfois le travail n’était pas parfait. Parfois il fallait prier pour recevoir l’inspiration nécessaire pour trouver la prochaine démarche de recherche et être aussi exact que possible. Petit à petit nous avons pu lier des personnes à des familles. En rassemblant chaque pièce, des groupements familiaux ont été formés et les ordonnances du temple ont pu être accomplies.

Le miracle de l’histoire familiale commence en tournant le cœur des pères, des mères et de leurs enfants vers leurs ancêtres. Comme l’ange Moroni l’a révélé à Joseph Smith le soir du 21 septembre 1823 : « Voici, je vous révélerai la prêtrise par la main d’Élie, le prophète, avant que le jour du Seigneur arrive, ce jour grand et redoutable. Il implantera dans le cœur des enfants les promesses faites aux pères, et le cœur des enfants se tournera vers leurs pères » (Doctrine et alliances 2 : 1-2). Le miracle se produit pièce par pièce par de gros efforts et l’étude continue de l’information qui est disponible sur le site Web de FamilySearch et dans d’autres sources de recherche. Les cours sur l’histoire familiale qui se donnent au niveau du pieu et de la paroisse ainsi que les consultants en histoire familiale sont aussi d’une aide précieuse. Les fiches pour le temple peuvent être imprimées dans le confort du foyer, et les noms de ces ancêtres peuvent être amenés directement dans les saints temples. Le miracle atteint son apogée lorsque les ordonnances sont accomplies en s’agenouillant au saint autel du temple et que des familles sont scellées ensemble pour le temps et l’éternité.

J’ai été témoin d’un miracle en voyant mon fils travailler et fouiller encore et encore dans l’histoire de ma famille. Ma chère épouse et mon précieux fils ont maintenant fourni tant de noms de membres de ma famille que nous avons dû demander à des amis de nous aider à accomplir les ordonnances. Le miracle se poursuit, car nos petits‑enfants vont maintenant au temple pour accomplir des baptêmes et des confirmations pour mes ancêtres (leurs proches parents) qui sont décédés. Nous faisons maintenant du travail de généalogie et des ordonnances pour des membres de ma famille couvrant plus de neuf générations.

Youth going to the temple

Lorsqu’elle est liée aux bénédictions du scellement qui peut être accompli dans les saints temples, l’histoire familiale est un puzzle miraculeux. Il faut y investir du temps et de la patience afin de rassembler les familles. En écoutant la voix d’un apôtre qui nous a enseigné que nous faisons tous partie de ce magnifique puzzle, « Nous pouvons voir le miracle qui se poursuit et la main du Seigneur qui nous guide pour remplir les parties manquantes » (Neil L. Anderson, « Un témoin de Dieu », Le Liahona, novembre 2016). Père céleste a une place pour chacun de ses enfants. Grâce aux directives inspirées concernant l’histoire familiale, nous pouvons continuer de rassembler les morceaux du puzzle de Dieu et « Avec nos morts nous serons rois » (« Tout au sommet des monts », Livre de cantiques de l’Église de Jésus‑Christ des Saints des Derniers Jours).