Sauter le menu général

Père : Un titre de sainteté à imiter

Father playing with his children

Lorsque le Christ a fait aux Néphites un discours semblable au Sermon sur la montagne, il a enseigné à la foule rassemblée « Voici donc comment vous devez prier : Notre Père qui es aux cieux! Que ton nom soit sanctifié » (3 Néphi 13:9; Matthieu 6:9). Une des importantes doctrines que Jésus a clairement expliquée pendant son ministère en Israël et lorsqu’il est venu sur le continent américain, c’est l’importance d’adorer Dieu au nom du Père. 

Jesus Christ teaching the people

De façon générale, les saints de l’Ancien Testament adressaient leurs prières directement à Dieu, à l’Éternel, au Seigneur, au Père, à Dieu Tout-Puissant (Genèse 4:26; Moïse 5:5; 1 Samuel 2:1; Psaumes 99; 1 Néphi 1:14; 1 Néphi 18:3; Hélaman 11:3-16; Éther 2:14; voir aussi Guide des écritures, prière). Ils savaient très bien qu’ils avaient un Père céleste, mais ce n’était pas un terme qu’ils utilisaient souvent. Par exemple, dans les cinq premiers livres de Moïse dans la Sainte Bible, il n’y a qu’une seule référence à Dieu comme étant leur Père Deutéronome 32:6. Une autre complication est que les différentes façons de s’adresser à la divinité peuvent avoir plusieurs significations comme on l’explique dans le Guide des écritures, Dieu:

« C’est généralement au Père, ou Élohim, que l’on donne le titre de Dieu. On l’appelle le Père parce qu’il est le Père de notre esprit. Hommes et femmes sont les enfants spirituels de Dieu. Le personnage connu sous le nom de Jéhovah dans l’Ancien Testament, auquel on réfère sous le nom de seigneur (en lettres minuscule), est le Fils, Jésus-Christ, qui est aussi un Dieu. Bien des choses que l’on dit avoir été créées par Dieu dans les écritures avaient en fait été créées par le seigneur (Jésus)… Ainsi dans Genèse 1:1, on dit ‘Au commencement, Dieu créa les cieux et la terre’, mais nous savons qu’en fait le seigneur (Jésus) était le créateur (Jean 1:3, 10), ou comme Paul l’a dit, Dieu a créé toutes choses par le Christ Jésus (Éphésiens 3:9). Le Saint-Esprit est aussi un Dieu et est appelé l’Esprit-Saint, l’Esprit et l’Esprit de Dieu, entre autres noms et titres semblables. »

Il y a entre 25 et 32 références au Père dans l’Ancien Testament, et la plupart se rapportent aux attributs ou au travail de Jéhovah – Jésus‑Christ – que l’on appelle aussi « […] le Père éternel […] (Ésaïe 9:6).

La compréhension des saints vivant au milieu des temps allait changer de façon remarquable à la naissance et pendant le ministère du messie tant attendu. Dans les évangiles, il y a environ 172 références à Dieu le Père. Dans les autres livres du Nouveau Testament, il y en a environ 75, soit un total de 247. On constate la même chose dans le Livre de Mormon. Dans les chapitres avant la naissance de Jésus, on réfère environ 45 fois au Père, mais dans troisième Néphi, on l’utilise 178 fois et 32 fois dans les chapitres suivants, soit un total de 220 fois. Un des exemples les plus sacrés où l’on s’adresse à Dieu comme étant le Père dans le Livre de Mormon est lorsque Moroni écrit les mots exacts qui doivent être utilisés pour la bénédiction du pain et de l’eau pour la Sainte Cène : « Ô Dieu, Père éternel, nous te demandons, au nom de ton Fils, Jésus-Christ […] » (Moroni 4:3; 5:2). Il est tout à fait clair à qui ces prières consacrées sont adressées.

Jeasus Christ and Heavenly Father

Un autre niveau de compréhension de l’organisation de la divinité est clair dans le titre « le Fils de l’Homme », qui est utilisé 80 fois dans les évangiles pour faire référence à Jésus. Ce terme confirme qu’il s’agit d’un nom spécial et sacré du Père qui a tout d’abord été utilisé par Adam : « […] Homme de Sainteté est son nom, et le nom de son Fils unique est le Fils de l’Homme […] (Moïse 6:57). Sainteté est une caractéristique qui définit tant le Père que le Fils. Comme il est expliqué dans le Guide des écritures, le Dieu des écritures est un être saint. Il est commandé à l’homme d’être saint, car Dieu est saint (Lévitique 11:44-45; 19:2). Ces commandements de l’Ancien Testament sont répétés par Jésus pendant son Sermon sur la montagne : « Soyez donc parfaits, comme votre Père céleste est parfait » (Matthieu 5:48). Dans le Livre de Mormon, le Seigneur ressuscité ajoute ce qui suit à ce commandement difficile : « C’est pourquoi, je voudrais que vous soyez parfaits tout comme moi, ou comme votre Père qui est dans les cieux est parfait » (3 Néphi 12:48). Le Christ ressuscité est maintenant devenu aussi un Homme de Sainteté comme son Père. Les mots parfait et saint sont interchangeables dans ce contexte. Comme les saints des temps anciens et du milieu des temps, les saints de l’ère moderne doivent être parfaits comme le Fils et le Père sont parfaits.

Comme nous nous préparons à célébrer la Fête des pères le 17 juin 2018, une des questions essentielles que doivent méditer dans leur esprit et leur cœur tous les futurs pères, les pères et les grands-pères est : comment puis-je m’efforcer de devenir parfaits dans mes pensées et dans mes actions?

Father helping his son get ready for church

Nous devons constamment relever les défis suivants :  

  • Obéir aux premiers principes et ordonnances de l’Évangile;
  • Renforcer nos familles;
  • Étudier les écritures;
  • Honorer le jour du Sabbat;
  • Prendre dignement la Sainte Cène;
  • Payer une dîme complète;
  • Exercer dignement sa prêtrise dans les tâches et les bénédictions;
  • Rassembler Israël par le travail missionnaire;
  • Prendre soins des pauvres et des nécessiteux;
  • Recevoir les ordonnances du temple et garder les alliances qui y sont faites;

Offrir le salut à nos morts

Lorsque nous nous efforçons de faire tout ce qui nous est commandé et d’accomplir tout le bien que nous devons faire, et que nous commençons à « […] œuvrer avec zèle […] » (Doctrine et Alliances 58:27), il est important de ne pas nous décourager. Dans son discours de la conférence générale intitulé Soyez donc parfaits — finalement, Jeffrey R. Holland conseille :

J’espère qu’avec la volonté de nous repentir et le désir d’avoir toujours une plus grande justice dans le cœur, nous pourrons poursuivre notre progression personnelle sans nous faire d’ulcère ou devenir anorexiques, sans faire de dépression ou sans détruire notre estime de soi. Ce n’est pas ce que le Seigneur veut pour les enfants de la Primaire ou quiconque chante en toute sincérité « Jésus-Christ est mon modèle ».

Elder Jeffery R. Holland quote on earthly parents.

Nous devrions nous efforcer de tout notre cœur d’être comme Jésus. Président Russell M. Nelson explique « […] La meilleure preuve que nous adorons Jésus est la façon dont nous l’imitons » (Liahona, avril 2013). Notre but, tant dans la mortalité que dans l’éternité, est de devenir des hommes – des pères – parfaits comme notre Père céleste et le Fils de l’Homme de Sainteté, c’est-à-dire Jésus-Christ.