Sauter le menu général

Les filles qui aiment les courtepointes

Quilts
anna and the anniversary quilt

Je suis une avide couturière de courtepointes depuis les années 1970, je conçois mes propres courtepointes, je vends les patrons que je crée, j’assiste à des ventes artisanales et j’aide lors d’ateliers.

En 1992, lors du 150e anniversaire de la Société de Secours, j’étais présidente de la Société de Secours de la paroisse de Bridgewater.  Notre évêque, Wayne Hunt, maintenant patriarche, nous suggéra de faire quelque chose de spécial pour souligner cette occasion. Quelques instants avant qu’il ne fasse ce commentaire, j’avais eu l’idée d’organiser un marathon d’assemblage de courtepointes nouées.  L’Évêque fut complètement d’accord avec cette idée.

Notre présidence a donc planifié l’événement, en envoyant des invitations aux auxiliaires des femmes, nous avons trouvé des métiers à quilter, on a assemblé des dessus de courtepointes, trouvé du molleton pour le rembourrage et du tissu pour les doublures, nous avons mis en place un endroit confortable dans l’un des coins de la salle culturelle avec des fauteuils, des chaises et des lampes, et nous avons fourni de la soupe et d’autres rafraîchissements pour nous aider à tenir le coup.

Étant une idée relativement nouvelle dans ce domaine, la participation fut moindre que prévu.  MAIS, nous avons accompli notre tâche et avons confectionné vingt-huit courtepointes qui furent données à un refuge local pour femmes.

mahone bay

À ce moment-là, j’étais présidente de la « Mahone Bay Quilters Guild » et je fus ravie de partager cette idée avec les membres de la guilde.  Elles furent enthousiastes et décidèrent de tenir notre premier marathon l’automne suivant.  Nous l’avons appelé « Cuddle Quilt Day » (Journée des courtepointes à cajoler) et avons tenu notre 24e événement annuel samedi dernier, le 19 mars.  Plus de cinquante personnes, des adolescentes jusqu’à des dames plus âgées, vinrent pendant une heure ou bien toute la journée et cent courtepointes furent terminées.

Je l’appelle ‘la boutique de la sueur’ – des tas de tissus et des rouleaux de molletons pris en sandwich entre des dessus de courtepointes individuelles, des machines à coudre en fonction « rapide », des travailleuses qui taillent et d’autres qui posent le galonnage…, une salle pleine de tables où d’autres travailleuses attachent des petits nœuds plats à travers les trois épaisseurs des courtepointes pour les garder ensemble.  L’une des organisatrices appose avec un fer à repasser notre étiquette de la guilde et dépose les courtepointes finies sur un banc de la chapelle.  À la fin de la journée, les bancs de la chapelle en sont couverts et on accroche les plus grandes sur la rampe de l’estrade du chœur.

cuddle quilt day

Ceci est devenu un événement très populaire pour les membres de la guilde et les récipiendaires de nos cadeaux – le refuge pour femmes et le refuge pour adolescents, le « Blankets of Love for Mental Health » (« Les Couvertures d’Amour pour la Santé Mentale »), les courtepointes pour fauteuil roulant pour la Maison des Ainées, les courtepointes pour prématurés pour l’IWK Children’s Hospital (L’Hôpital pour Enfants IWK) à Halifax et bien d’autres.  C’est un service communautaire merveilleux qui apporte un sentiment fabuleux d’amitié et d’amour.  Comme a dit le roi Benjamin : « Lorsque vous êtes au service de vos semblables, vous êtes simplement au service de votre Dieu. » (Mosiah 2:17)

Cette année (2017), nous avons eu deux invitées spéciales très enthousiastes.  Yuki du Japon et Maria de Colombie, deux étudiantes d’un programme d’échange, vivant chez ma sœur, Digby, en Nouvelle-Écosse qui étaient en visite pour la fin de semaine.  Je les ai invitées à se joindre à nous et elles eurent leur première expérience à nouer des courtepointes.

L’année dernière, environ deux semaines avant le jour du « Cuddle Quilt Day » (Journée des courtepointes à cajoler), six membres de notre paroisse perdirent leur maison et presque tout le reste dans un incendie et vivaient dans un hôtel local.  Au cours de notre journée de courtepointes nouées, je me suis sentie inspirée de parler de cette famille de quatre enfants aux dirigeantes.  Elles m’ont dit : « Choisis celles que tu veux et prend les », c’est ce que j’ai fait.  Lorsque je suis arrivée à l’hôtel où ils logeaient, ils étaient tellement surpris et reconnaissants.

Les filles de la Mahone Bay Quilters ont célébré leur 25e anniversaire, lors d’un souper en juin 2016, et en guise de célébration un membre de la guilde, Winnie Hoyt, a écrit les paroles de la chanson « Les filles qui aiment les courtepointes », sur l’histoire des débuts de la guilde.

Les filles qui aiment les courtepointes

1.    Oh, c’est la ville où se rassemble les membres de la guilde.
Avec les notions, la créativité et des patrons en abondances
de toutes les formes et grandeurs avec des aiguilles et des ciseaux. Nous nous réunissons ici, avec les filles qui aiment les courtepointes.

2.    Ce groupe fabuleux a débuté dans les années 90, Michelle a d’abord téléphoné Anna, qui a ensuite appelé Val.  Nous étions seize qui se réunirent en avril; Maintenant, nous sommes officiellement – les filles qui aiment les courtepointes.

3.    Nous sommes maintenant plus de cent membres sur lesquelles on peut compter pour leurs points de vue et leurs idées sur différentes choses.  Comme des ateliers, des programmes, des spectacles et de grands soupers. Nous aimons tout ce que nous faisons avec les filles qui aiment les courtepointes.

4.    Il y a des filles de la campagne et des filles de la ville.  Il y en a certaines qui viennent des vallées et aussi d’autres endroits.  Il y a les habituées, celles qui n’en font qu’une seule fois, les invités et les débutantes. Elles sont toutes les bienvenues par les filles qui aiment les courtepointes.

5.    Mais quelle remue-ménage, toutes les mains sont excitées, c’est le Cuddle Day Quilt juste ici dans la baie.  Il y une agitation, des points de couture, un merveilleux mélange. Elles s’attaquent aux courtepointes avec les filles qui aiment les courtepointes.

6.    Si jamais vous ressentez le besoin de faire du quilting.  Laissez tous vos soucis et vos peines derrières vous et vous verrez que vous ne vous sentirez jamais aussi bien que lorsque vous assemblez une courtepointe avec les filles qui aiment les courtepointes.

L’organisation de la « Mahone Bay Quilters Guild » n’embrasse pas particulièrement la religion des Saints des Derniers Jours.  Nous ne sommes que trois familles Saintes des Derniers Jours dans cette petite ville.  Il y en a seulement trois d’entre nous, membres de l’Église, qui étaient avec les membres fondatrices de la guilde.  Notre première réunion a eu lieu en avril 1991 avec seize participantes.  Nous comptons maintenant environ cent vingt-sept membres.