Sauter le menu général

Une entreprise familiale

Big Family
2-family-business-tree

La famille Ince, de Kitchener, en Ontario, a un patrimoine multigénérationnel dans le service missionnaire.  Sur l’un des murs de leur maison, se trouve un « arbre généalogique missionnaire », qui comprend des photos de tous les membres de la famille qui ont servi ou qui servent présentement des missions à plein temps pour l’Église, y compris les parents de Leona, Lorne et Bessie Diebel, qui ont fait plusieurs missions, dont une à Abbotsford, en Colombie-Britannique.

3-family-business-diebels

Avant leur mariage, Glen et Leona Ince ont tous deux servi des missions, Glen a servi dans la mission de Londres en Angleterre et Leona a servi dans la mission d’Indépendance au Missouri. Leona se souvient d’un événement qui est survenu après sa mission :

« Le jour où mon fils est entré au centre de formation missionnaire, le 31 décembre 2014, j’ai reçu une demande sur Facebook d’une personne dont je ne connaissais pas le nom.   

« Normalement, je supprime une telle demande, mais quelque chose m’a incitée à demander à cette personne comment je la connaissais.  Elle m’a dit que son nom était Myrna et qu’elle m’avait rencontré durant ma mission.  Ma compagne et moi l’avions enseigné ainsi que sa mère, mais elles ne s’étaient pas jointes à l’Église à ce moment-là.

« Myrna m’a dit qu’il avait fallu 25 ans de travail missionnaire avant qu’elle se joigne finalement à l’Église. Elle et son mari ont été scellés au temple et sont maintenant des travailleurs de temple.

« Elle voulait seulement me faire savoir que la semence que nous avions plantée avait fait un cycle complet et qu’elle avait joint l’Église.  Ce fut pour moi, un tel témoignage du travail missionnaire et la preuve que nous ne savons jamais si les graines que nous avons plantées grandiront. »

Les cinq de leurs enfants ont fait des missions ou sont actuellement en train d’en faire une.

Leona a déclaré, « Il arrive un moment où les enfants ne peuvent plus s’appuyer sur les croyances de leurs parents.  Ils doivent développer un témoignage personnel de l’Évangile de Jésus-Christ et de son amour infini pour tous ses enfants.  Partager ce savoir durant une mission est le moyen le plus rapide pour que ce témoignage grandisse.»

4-family-business-landen

Elder Landen Ince, le quatrième enfant de la famille Ince, a servi dans la mission canadienne de Calgary.

5-family-business-alyssa

Sorella (Sœur en Italien) Alyssa Ince a servi sa mission en Italie dans la mission de Milan.  Voici une expérience qui l’a marquée :

« Ma compagne et moi avions reçu une liste de noms de l’épiscopat de certaines personnes dans la paroisse, dont ils ressentaient qu’elles auraient besoin d’une visite.  Un de ces noms nous a frappé et nous pensions que cette personne ne vivait pas très loin.

« Nous avons localisé la rue sur notre carte et nous avons pris nos vélos pour aller la visiter.  Lorsque nous sommes arrivés sur la rue, nous avons vérifié les chiffres sur les maisons et nous nous sommes rendu compte que, puisque la rue était, en fait, beaucoup plus longue que ce que nous pensions, ce serait beaucoup plus long que prévu, à travers les longues et tortueuses rues de pierres, dans la chaleur du mois d’août.  Mais, je continuais à ressentir très fortement que nous devions y aller et que cela devait être immédiatement.

« Alors que nous roulions, je réfléchissais au sentiment que je venais juste d’avoir.  Je savais que c’était l’Esprit qui me poussait à continuer.  J’envisageais que nous serions reçu à bras ouverts.  Elle nous présenterait sa famille et de nombreux baptêmes s’ensuivraient. »

6-family-business-italy

« Après avoir roulé pendant ce qui nous avaient semblé une éternité; nous sommes finalement arrivées en sueur et très assoiffées, mais lorsque nous nous sommes approchées de la maison, nous nous sommes rendues compte qu’elle était vide.

« J’étais tellement déçue et confuse.  Nous devions reprogrammer notre prochain rendez-vous et sûrement qu’il y aurait eu une meilleure façon d’utiliser notre temps que d’avoir roulé à vélos au milieu de nulle part et de s’être retrouvées devant une maison vide.

« Nous sommes remontées sur nos vélos et avons commencé notre long chemin de retour vers la maison.  Certes, je me sentais frustrée, alors lorsque nous avons remarqué une personne dans ces rues presque désertes, je n’étais pas très enthousiaste au fait d’arrêter et de parler avec cette personne.  Heureusement, ma compagne a décidé d’arrêter,  et c’est ainsi que nous avons rencontré Tiziana.

« Nous l’avons saluée et nous nous sommes présentées comme missionnaires de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours.  Ses yeux semblèrent s’illuminer, lorsque nous lui parlions des principes de l’Évangile et de la restauration.  Je n’avais jamais rencontré une personne qui était si désireuse d’apprendre!  Avant même que nous ayons pu lui demander, Tiziana nous a donné son numéro de téléphone et nous avons fixé un autre moment pour la rencontrer.

« Le chemin de retour à vélos fut incroyable ce jour-là.  Je savais que nous avions été guidées pour rencontrer Tiziana et non la personne inscrite sur notre liste.  Je ressentais l’amour du Seigneur pour Tiziana.  Je ressentais également l’amour que mon Père céleste avait pour moi et le fait qu’il me faisait confiance pour suivre les inspirations de l’Esprit.  Je ressentais de l’amour pour ma compagne qui avait eu le courage et l’espoir d’arrêter et de parler avec Tiziana.

« Le plus grand cadeau que je n’ai jamais reçu est le don du Saint-Esprit pour être mon compagnon constant.  Parfois, c’est peut-être difficile de comprendre le but de chacune des inspirations que nous recevons de l’Esprit, mais je sais qu’elles font toujours partie du plan du Seigneur. »

7-family-business-megahan

Soeur Meghan Ince sert actuellement dans la mission de Knoxville Tennessee.  Elle raconte :

« Au début de ma mission, nous avions du mal à trouver quelqu’un à enseigner qui progresserait vers le baptême.  Nous travaillions fort et nous étions aussi obéissantes que nous le pouvions et pourtant nous avions de la difficulté à trouver quelqu’un.

« Nous priions constamment afin de trouver quelqu’un qui serait prêt à entendre parler de l’Évangile, alors un matin nous avons prié spécifiquement pour que nous puissions trouver quelqu’un ce jour-là, qui serait prêt à entendre parler de l’Évangile.

« Nous savions que nous devions mettre tous nos efforts pour trouver quelqu’un, alors nous sommes parties et nous avons travaillé fort et avons fait de notre mieux.  La fin de la journée est arrivée et à notre grande déception, nous n’avions pas trouvé personne  qui était intéressé!  Je savais que Dieu ne répond pas toujours à nos prières lorsque nous voulons qu’il le fasse, mais je ne pouvais pas m’empêcher d’être déçue.

« Alors… nous avons reçu un appel téléphonique, et nous avons eu une référence d’une fille du nom de Clarissa.  Elle avait déjà lu tout le premier chapitre de 1 Néphi et nous avions un rendez-vous de fixer avec elle le soir suivant.  Lors de cette leçon, nous lui avons enseigné tout à propos de la restauration de l’Évangile.

« L’Esprit remplissait la pièce.  Lorsque nous lui avons demandé comment elle se sentait, elle nous a dit que tout cela lui semblait si familier.

« À peu près un mois plus tard, Clarissa est entrée dans les eaux du baptême.

« Ce fut un tel témoignage pour moi que Dieu entend nos prières et lorsque nous faisons tout ce que nous pouvons, il fait le reste.  Il ne répond peut-être pas à l’instant et de la façon que nous le voudrions, mais il répond toujours.  Je sais que Dieu m’aime et entend mes prières. »

8-family-business-kalee

Sœur Kylee Ince a servi dans la mission de Charlotte en Caroline du Nord.  Elle se souvient :

« Une expérience pour moi qui a vraiment fortifié ma foi s’est produite, alors que cela faisait environ quatre mois que j’étais en mission.

« Ma compagne et moi avions travaillé toute la journée.  Nous avions à peu près une demi-heure avant de nous rendre à notre prochain rendez-vous pour le souper et nous n’avions pas d’autre personne que nous avions planifié de visiter, alors nous avons décidé de faire une prière et demander à notre Père céleste où il voulait que l’on aille.

« Après notre prière, un nom m’est venu à l’esprit.  C’était le nom d’une jeune fille de 14 ans dont nous n’avions pas la permission des parents d’enseigner.  Je dis à ma compagne ce que je pensais que l’Esprit venait de me dire et après en avoir discuté, nous avons décidé d’aller chez elle.

« Lorsque nous sommes arrivées sur la rue où habitait cette jeune fille de 14 ans, nous avons vu une femme dans un fauteuil roulant motorisé.  Nous sommes allées la voir et nous nous sommes présentées, nous l’avons enseignée à propos de la restauration et nous lui avons donné une copie du Livre de Mormon.  Elle a continué de nous rencontrer et quelques semaines plus tard, elle fût baptisée.

« À partir de ce moment-là, mon témoignage sur la prière et l’Esprit a énormément grandit. »

9-family-business-brianna

Sœur Brianna Ince a servi une mission à Temple Square à Salt Lake City et a servi pendant cette même mission quatre mois sur le champ de la mission de San Fernando en Californie.

Harold G. Hillam, de la présidence des Soixante-dix, a dit lors de la Conférence Générale d’octobre 1995:

« Pourquoi ces grands missionnaires et d’autres comme eux ont-ils voulu sacrifier le confort de leurs maisons, leurs familles, leurs êtres chers et leurs bien-aimés(es) pour répondre à l’appel de servir?  C’est parce qu’ils ont un témoignage de Jésus-Christ. Et lorsqu’il le connaisse, il n’y a pas de lit trop petit ou trop dur, pas de climat trop chaud ou trop froid, pas de nourriture trop différente ou de langage trop étrange pour qu’ils ne veuillent pas servir. »

Dans le livre de Mosiah, nous lisons à propos du désir de servir que les fils de Mosiah avaient.  « Or, ils désiraient que le salut fût annoncé à toute la création, car ils ne pouvaient pas supporter qu’une seule âme humaine pérît; oui, la pensée même qu’une âme dût endurer le tourment éternel les faisait frémir et trembler. » (Mosiah 28 :3)    Ces mots pourraient être utilisés pour décrire tous ceux qui choisissent de quitter leurs foyers et leurs familles pour servir le Seigneur :

Président Hillam continue en disant:

« Aucun sacrifice n’est trop grand pour servir le Maître, qui a tout sacrifié pour préparer la voie à ses frères et sœurs pour qu’ils puissent retourner en présence de leur Père céleste.  Et parce qu’ils sont tous fidèles dans leurs appels, des milliers vénéreront leurs noms pendant toute l’éternité.

« J’aimerais témoigner qu’il n’y a pas d’appel plus majestueux que d’être au service de notre Rédempteur à plein temps, pour aider à amener les enfants de notre Père céleste à la connaissance de celui qui a rendu possible la vie éternelle… » (Sacrifice in the Service, Harold G. Hillam Of the Presidency of the Seventy) *Cet article n’est pas disponible en français.