Sauter le menu général

Se tourner vers le Sauveur

Se tourner vers le Sauveur
Il y a quelques années, je suis parti pour une excursion en kayak avec ma famille sur un superbe lac du parc national des Lacs‑Waterton dans le sud de l’Alberta. Le temps était frais cette fin de semaine de mai alors nous avions mis des vêtements chauds et nous étions partis passer l’après‑midi sur l’eau. Nous avions choisi un endroit populaire sur la plage rocheuse et nous ramions dans les eaux calmes. Pendant notre excursion, j’ai remarqué un ruisseau qui se jetait dans le lac. En raison de l’intense crue des eaux du printemps, un important débit d’eaux rapides se jetait dans le lac Waterton. Je me suis dit qu’il serait amusant de manœuvrer mon kayak dans les rapides de façon à ce que ces eaux me poussent plus loin dans le lac.
Kayak Photo

J’ai pagayé jusqu’à la baie et j’étais sur le point de lancer la proue de mon kayak dans les rapides lorsque malheureusement, les eaux turbulentes ont rapidement submergé le bateau qui a calé et j’ai été emporté dans les eaux plus profondes du lac. Je n’avais pas d’autre choix que d’abandonner le navire. Je portais beaucoup de vêtements qui rapidement sont devenus trempés et j’ai commencé à m’enfoncer dans les eaux profondes et glacées du lac. Je me suis mis à nager frénétiquement vers la rive, mais j’avais beaucoup de difficultés à revenir vers le rivage en raison des eaux turbulentes et de mes vêtements mouillés. J’ai commencé à paniquer lorsque j’ai vu ma famille qui criait au bord de l’eau sans pouvoir faire quoi que ce soit pour m’aider. Ce jour‑là, j’ai appris trois importantes leçons.

Tout d’abord, j’ai appris à me tenir loin des eaux turbulentes. C’est moi qui avais bêtement décidé de pagayer vers cet endroit dangereux. J’aurais dû rester en sécurité dans les eaux calmes, près du rivage. Souvent nous sommes attirés par les choses compliquées. Il y a tellement d’influences qui nous incitent à délaisser la sécurité de la vérité rétablie pour suivre des idées plus controversées. Souvent ces théories intellectuellement plus stimulantes, mais très controversées mènent à une chute de notre foi, car elles nous éloignent des vérités simples de l’évangile. Le rêve de Léhi parle de groupes de personnes qui ont suivi le sentier, qui ont tenu la barre de fer et qui ont goûté au fruit de l’arbre, mais qui sont rapidement devenus « honteux à cause de ceux qui se moquaient d’eux (dans le grand et spacieux édifice) et ils tombèrent dans des sentiers interdits et se perdirent ». (1 Néphi 8 : 24-28) . Lors de la conférence générale d’octobre 2014, Elder M. Russell Ballard a cité le président Brigham Young, qui avait dit : « Nous sommes au milieu de l’océan. Une tempête arrive, et, comme le disent les marins, le navire souffre beaucoup. ‘Je ne reste pas ici, dit quelqu’un; je ne crois pas que je sois sur le ‘navire de Sion’. ‘Mais nous sommes au milieu de l’océan.’ ‘Je m’en moque, je ne reste pas ici’. Et de tomber la veste et de sauter par-dessus bord. Ne va-t-il pas se noyer? Si. Ainsi en est-il de ceux qui quittent l’Église. C’est le ‘bon vieux navire de Sion’, restons-y. ». Comme ceux qui n’ont pas quitté le sentier et qui sont demeurés sur le vieux navire de Sion, j’ai appris à m’accrocher à la paix que procure l’évangile et à rester en sécurité.
Kayak Photo
Deuxièmement, j’ai appris qu’il est important pour nous d’avoir une fondation ferme. En essayant de revenir vers le rivage en nageant désespérément malgré le poids de mes vêtements mouillés, j’ai finalement réussi à toucher le fond du lac. Quel soulagement de pouvoir simplement revenir à pied ferme vers la sécurité. Le Sauveur nous a enseigné la parabole de l’homme sage et de l’homme insensé. L’homme sage a bâti sa maison sur le roc et les portes de l’enfer ne « prévaudront pas contre lui », mais l’homme insensé a bâti sa maison sur une « fondation de sable et les portes de l’enfer seront ouvertes pour le recevoir lorsque les torrents viendront ». (3 Néphi 11 : 39-40 ). Nous devons nous tenir sur une fondation ferme afin de ne pas être emportés lorsque les flots turbulents de ce monde déferlent sur nous. Cette fondation nous la trouvons dans les vérités sacrées et les ordonnances de l’évangile de Jésus‑Christ. Chaque dimanche nous avons l’occasion de prendre part à l’une de ces ordonnances qui nous maintiennent sur le roc et la fondation de notre Sauveur. Lorsque nous prenons les emblèmes sacrés de son sacrifice expiatoire, nous avons la promesse d’avoir son esprit avec nous. Cette merveilleuse ordonnance nous protège du « fléau débordant » des derniers jours et nous donne la force de « nous tenir en des lieux saints et ne pas être ébranlés […] Car ceux qui sont sages, ont pris l’Esprit Saint pour guide ». ( Doctrine et Alliances 45 :31-32, 57 ). Comme j’avais pu reprendre pied sur la terre ferme au fond du lac et revenir à la maison en toute sécurité, l’évangile nous procure le fondement ferme qui nous permettra de retourner à notre demeure céleste.
Kayak Photo
Enfin, la dernière chose que j’ai apprise est l’importance de porter un gilet de sauvetage. Lors de la Fête des pères un mois plus tard, j’ai développé un cadeau offert par ma famille, c’était un gilet de sauvetage jaune vif! Dans le monde actuel, rempli de doutes et de confusion, il est si important d’avoir un gilet de sauvetage. J’aime beaucoup l’exemple de Pierre. Lorsque le Sauveur l’a invité à venir vers lui en marchant sur les eaux, il avait une grande foi au début « mais voyant que le vent était fort, il eut peur; et, comme il commençait à s’enfoncer, il s’écria : Seigneur, sauve-moi! Aussitôt Jésus étendit la main, le saisit […] ». (Matthieu 14 :30-31 ). Lorsque Pierre a douté et que la confusion a commencé à l’envahir, il n’a pas simplement abandonné et cessé de croire, il a tendu la main vers la véritable bouée de sauvetage, son Sauveur, Jésus‑Christ. Je reprends l’appel que président Uchtdorf a lancé à chacun de nous lors de la conférence générale d’octobre 2013 : « C’est pourquoi, je vous en prie, mes chers frères et sœurs, mes chers amis, doutez de vos doutes avant de douter de votre foi. Nous ne devons jamais permettre au doute de nous garder prisonniers et de nous tenir éloignés de l’amour, de la paix et des dons de Dieu qui sont accordés par la foi au Seigneur Jésus-Christ ». Lorsque nous nous trouvons dans des eaux troubles et profondes, j’espère que nous nous tournons vers notre Sauveur et que nous ne perdons jamais espoir.
Kayak Photo

Nous croyons souvent que le Sauveur réprimandait Pierre pour son « peu de foi » (Matthieu 14: 31). Je souhaite que vous et moi puissions avoir ce niveau de foi. Ce peu de foi a été suffisant pour permettre à Pierre de sortir de la barque et de marcher sur l’eau pour aller vers Jésus‑Christ. Ayons ce « peu de foi » et demeurons dans les eaux calmes de l’évangile rétabli puis, lorsque la tempête se lèvera dans nos vies, tournons‑nous vers le Sauveur et ne perdons pas la foi. Ce faisant, nous marcherons sur une fondation ferme qui nous mènera, ainsi que nos familles, vers le rivage sûr de la vie éternelle.