Parabole des haricots

Soeur Linda Repplinger de la Mission Canadienne de Vancouver

Lorsque j’élevais mes enfants, j’avais l’habitude d’avoir un grand jardin potager.  Lorsque que mes rangs d’haricots grimpants commençaient à croître,  ils se mettaient à grimper le long de fils tendus retenu par des piquets.  Le soleil de l’été, un sol riche et de l’eau en abondance me donnait beaucoup d’haricots que je pouvais, avec ma marmite à pression, mettre en conserve.

Un jour, que j’étais en train de faire des conserves d’ haricots, j’ai eu besoin d’un peu plus d’haricots pour finir ma recette.  Je suis retourné au jardin afin de cueillir assez d’haricots pour remplir sept pots.  Je cueillais les haricots en tâtant parce qu’il commençait à faire noir et que je ne pouvais pas bien voir.  Mes mains suivaient les vignes jusqu’à ce que je trouve un amas d’haricots, que je cueillais et laissais tomber dans le seau qui était suspendu à mon bras.  Même, si ma cueillette avait été faite dans la noirceur, je suis revenue dans la maison avec une grosse récolte.  J’en ai eu assez pour remplir mes pots et suffisamment pour commencer une autre recette. J’étais contente d’en avoir ramassé autant, même s’il avait fallu que je me frais un chemin autour du jardin dans l’obscurité.

Le lendemain, j’ai décidé d’aller jeter un coup d’œil à mon jardin.  Je me suis dit, que j’avais peut-être oublié une ou deux touffes d’haricots lors de ma cueillette précédente.

À la lumière du jour, j’ai été étonnée de découvrir qu’il y avait beaucoup d’haricots que je n’avais pas cueillis. J’ai refait le tour des rangs et j’ai ramassé trois fois plus que ce que j’avais cueilli la veille!  Ma cueillette à la clarté du jour m’a fourni assez d’haricots pour faire deux autres recettes. 

Cette expérience m’a rappelé comment on devient souvent satisfait et même fier de la façon dont on fait face à l’obscurité de la vie.  On peut se mettre à penser que nos vies sont satisfaisantes et ne pas utiliser la lumière des principes de l’Évangile. On est heureux et on croit que tout est bien.

Mais, lorsqu’on revient à la lumière, on peut recevoir bien plus que ce qu’on s’imaginait possible d’avoir.  Chaque pas de plus dans la progression de l’Évangile ajoute plus de lumière et plus de profondeur spirituelle à ce qu’on avait auparavant.

Mon mari et moi, servons actuellement comme missionnaires et travaillons avec une merveilleuse personne nouvellement membre de l’Église qui s’appelle Lee. Elle a récemment eu une expérience semblable à ma récolte d’haricots à la lumière du jour.  Lee n’avait jamais assisté à une conférence de pieu.  Lorsqu’on lui a expliqué ce que c’était, elle a réagi en pensant qu’elle n’avait pas besoin d’assister à une autre réunion de plus.  Elle voulait profiter de cette occasion pour dormir un dimanche matin.  Mais, ses nouveaux amis(es) au sein de l’Église l’ont encouragée à assister et elle a finalement consenti à assister à la conférence.

Lorsqu’elle est arrivée au centre de pieu, elle a été surprise de voir autant de saints réunis et a été particulièrement heureuse de revoir le missionnaire qui lui avait enseigné l’Évangile quelques mois auparavant. Cette brève rencontre l’a rempli d’émotions juste avant le début de la conférence.

Ensuite, l’Esprit a touché son cœur répétitivement à travers les discours de la conférence.  Finalement, des larmes de gratitude se mirent à couler sur ses joues.  Lorsque la congrégation s’est levée pour chanter Merveilleux l’amour,  et qu’elle a entendu les mots « …pour racheter mon âme fière, sur terre il vint! »  Même si, Lee avait du mal à s’imaginer pouvoir un jour s’adapter et avoir une place parmi les membres de l’Église, après avoir eu une vie dans le « monde »; en entendant ce cantique elle a ressenti qu’elle n’était pas la seule personne qui avait besoin de l’aide du Seigneur pour devenir plus digne. Un grand sentiment d’appartenance à cette nouvelle Église et ses membres a rempli son cœur.

Lorsque la réunion prit fin, Lee a dit à ses nouveaux amis (es) que cela avait été l’expérience la plus incroyable qu’elle n’ait jamais eu.  Elle leur a expliqué que même si elle avait pensé que c’était normal de manquer cette réunion, elle était vraiment contente d’y avoir assistée.

 

Link : http://canadafr.lds.org/la-conversion-est-un-processus