Sauter le menu général

Les mormons? Qui sont-ils?

word of wisdom

Elder Braeden Myles Smith :

Mon compagnon, Elder Johnson, et moi servions à Niagara Falls, en Ontario. Un soir, nous sommes allés faire du porte à porte et nous nous sommes sentis poussés à aller frapper aux portes d’une rue en particulier. C’est ce soir-là que nous avons rencontré Pete. 

elder

Frère Pete Forrester :

J’ai découvert qui sont les « mormons » un soir d’août 2015 lorsque deux missionnaires ont frappé à ma porte, disant qu’ils s’appelaient Elder Smith et Elder Johnson et qu’ils étaient des représentants de l’Église de Jésus‑Christ des Saints des Derniers Jours. J’ai répondu : « Vous êtes qui? Vous représentez quelle église? », car je n’avais jamais entendu parler d’eux.

Comme il était tard, ils m’ont demandé s’ils pouvaient revenir un autre soir pour me parler de l’Église, et j’ai accepté. Ils sont revenus le lundi suivant et ils ont passé une heure à m’expliquer les principes de base de l’Église et ils m’ont demandé s’ils pouvaient revenir me voir pour m’expliquer tout ça plus en détails.

Elder Smith :

Il a accepté un Livre de Mormon et nous a posé une question sur Adam et Ève, une question à laquelle ni moi ni mon compagnon n’a pu répondre. Nous lui avons suggéré de lire le deuxième chapitre de 2 Néphi, espérant que peut-être ça l’aiderait. 

scriptures

Nous sommes retournés le lundi suivant et, à notre grande surprise, il a dit : « Ce chapitre que vous m’avez suggéré a répondu à ma question. C’est tellement logique ». Depuis ce temps, j’ai relu le deuxième chapitre de 2 Néphi  plusieurs fois et à ce jour, je ne sais pas où il a pu trouver réponse à sa question. Cependant, je sais que l’Esprit travaillait sur Pete et l’aidait.

Brother Forrester :

Après quelques rencontres avec les missionnaires, j’avais un profond désir d’en apprendre plus. Je les ai rejoints à la chapelle un dimanche pour assister aux réunions, mais je ne savais pas que ça durait trois heures. Cette première visite à l’église a été spéciale. Je suis reparti ragaillardi comme je ne l’avais pas été depuis des années.

Mes discussions avec Elder Smith et Elder Johnson sont devenues plus intenses lorsqu’ils m’ont expliqué les doctrines et alliances de l’Église, entre autres les principes de la repentance et du baptême.

Je me suis alors demandé si ça valait la peine d’être membre de cette Église. Pas de tabagisme, pas de café, pas d’alcool, pas de drogue illicite. Cependant, étant guidé grâce à la prière, au témoignage de la véracité du Livre de Mormon et l’aide des missionnaires, tout est possible.

Elder Smith :

Nous avons continué à rencontrer Pete tous les lundis pendant plusieurs mois. Elder Johnson est parti et j’ai eu un nouveau compagnon qui venait tout juste d’entrer dans le champ de la mission, mais Dieu l’avait préparé à rencontrer Pete.

Pete avait essayé très fort pendant bien des années d’arrêter de fumer la cigarette, mais en vain. Lorsque nous l’avons invité à vivre la parole de sagesse, Pete semblait hésitant à essayer encore une fois.  

clean and sober chip

Ce nouveau compagnon avait eu des problèmes avec la parole de sagesse avant sa mission et a présenté à Pete son jeton de sobriété d’un an pour lui rappeler qu’il pouvait y arriver. Plus tard, après le transfert de ce nouveau compagnon, Pete nous a dit que parfois il voulait fumer, mais chaque fois il regardait ce jeton et son envie de fumer disparaissait.

Plus tard, avec mon nouveau compagnon, Elder Vargas, nous avons ressenti que nous devions enseigner Pete à propos de l’histoire familiale. En entrant toute l’information que Pete possédait, FamilySearch a indiqué que son grand‑père était la même personne que celle dont il était question sur la fiche que nous regardions.

C’était bien le cas, et le dossier qui était joint à la fiche contenait une longue lignée de généalogie avec les noms et les dates déjà entrés dans le système.

Nous sommes ensuite allée sur un site Web où l’on peut trouver des proches et la recherche a permis de découvrir que Pete était parent avec la plupart des prophètes, des apôtres et des membres bien connus de l’Église. Nous avons fait d’autres recherches et nous pensons que les ancêtres de Pete avaient joint l’Église, mais étaient devenus inactifs à un moment donné et n’étaient jamais allés dans l’Ouest avec les saints.

Frère Forrester :

Elder Smith et son compagnon sont devenus mes mentors, tout comme le Livre de Mormon, Joseph Smith et président Monson. Je dois à ces gens et à l’Église mon retour à Jésus‑Christ, notre Seigneur et notre Sauveur. J’ai choisi de joindre l’Église. J’ai choisi à l’âge de 67 ans de me repentir et d’être baptisé.  

elder and baptism

 Elder Smith:

Je n’ai pas pu assister au baptême de Pete. J’ai été transféré juste avant, mais un des plus beaux jours de ma vie, c’est lorsque je l’ai vu dans des vêtements de baptême sur une photo.

Je sais que j’ai été appelé en Ontario pour une raison, et Pete Forrester était une de ces raisons.

Frère Forrester :

Le 8 janvier 2017, un an après avoir joint l’Église, j’ai rendu mon premier témoignage et j’ai expliqué ainsi ma première année d’expériences :

« Après avoir été membre de l’Église de Jésus‑Christ des Saints des Derniers Jours, je célèbre deux choses. La première, c’est le témoignage que je rends à mes frères et sœurs de la paroisse St. Davids, et la seconde, c’est mon 68e anniversaire de naissance, ce qui n’est pas aussi important que d’être un nouveau membre de l’Église.

Être accepté dans l’Église, être baptisé et avoir les mains imposées sur ma tête m’ont fait ressentir une véritable spiritualité. N’ayant pas été à l’église pendant plus de 40 ans, j’ai appris qu’il y avait beaucoup de choses dont je devais me repentir et aussi que j’avais beaucoup à apprendre.

Même si j’ai lu tout le Livre de Mormon, j’ai dû faire preuve d’humilité, car j’en savais si peu, j’avais tellement à apprendre et il y avait tant de choses que je devais savoir.

Chaque soir, après avoir travaillé toute la journée, je suis fatigué, mais même à l’âge de 68 ans, je ne suis jamais trop fatigué pour lire les écritures et prier. C’est là que l’on trouve notre force intérieure. Dans Jacques 1:5, on trouve la promesse suivante : ‘Si quelqu’un d’entre vous manque de sagesse, qu’il la demande à Dieu, qui donne à tous simplement et sans reproche, et elle lui sera donnée’.

Lire le Livre de Mormon était et est toujours une bonne source d’apprentissage. Il peut être difficile parfois de le comprendre, mais ce qui m’a aidé ce sont la foi, les prières, l’assistance aux réunions de l’Église et les questions posées pour obtenir des réponses.

Je me suis rendu compte que, même si je n’ai pas atteint la perfection, j’ai trouvé une paix intérieure. Je crois vraiment que le Livre de Mormon est la parole de Dieu. Je dis ces choses au nom de Jésus‑Christ, amen. »

Maintenant, demandez-moi qui sont les Mormons et ce qu’est l’Église de Jésus‑Christ des Saints des Derniers Jours. Je le sais, parce que je suis l’un deux.