Mois de l’histoire des femmes au Canada: « Grâce à elle »

Soumis par la rédaction de la Salle de presse Canada et de Canada.lds.org

À travers l’histoire du Canada, de nombreuses femmes de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours se sont distinguées comme de solides et positives contributrices dans leurs communautés.

Une déclaration publiée par le Premier ministre Justin Trudeau dit que le thème pour le mois de l’histoire de la femme, « Grâce à elle », donne à tous les canadiens et canadiennes la chance de reconnaître et d’apprécier les importantes réalisations et contributions des femmes dans notre grand pays.

À travers l’histoire du Canada, de nombreuses femmes de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours se sont distinguées comme de solides et positives contributrices dans leurs communautés.

Gordon B. Hinkcley, précédent président de l’Église (1910-2008), a déclaré : « Les femmes de notre vie sont des êtres dotées de qualités particulières, de qualités divines, qui les poussent à traiter leur entourage avec gentillesse et amour.» (« Les femmes de notre vie, » Président Gordon B. Hinckley, Conférence Générale d’octobre 2004 / https://www.lds.org/liahona/2004/11/28?lang=fra )

Président Dieter F. Uchtdorf de la Première Présidence de l’Église a dit, « Vous êtes les vraies fondatrices des nations, où que vous viviez, parce que de solides foyers où règnent l’amour et la paix apportent la sécurité à n’importe qu’elle nation. » (« L’influence des femmes justes », Président Dieter F. Uchtdorf, Liahona, septembre 2009 / https://www.lds.org/liahona/2009/09/the-influence-of-righteous-women?lang=fra )

« Les femmes justes et fidèles ont toujours joué un rôle essentiel dans la sauvegarde des âmes et la défense du royaume de Dieu, » a dit Elder M. Russel Ballard du Collège des Douze Apôtres. *Cet article n’est pas disponible en français / (“Righteous Women Essential to God’s Work”, Elder Ballard Says, Church News, 4 May, 2015

Zina Young Williams Card était l’une de ces femmes. Elle est la fille de Brigham Young et était une jeune veuve lorsqu’elle se maria avec Charles O. Card en 1884. Trois ans plus tard, Charles a dirigé un petit groupe de Mormons, afin de fonder une colonie où se situe maintenant la ville de Cardston, en Alberta. C’était une femme éduquée et raffinée, Zina partagea les difficultés et la pauvreté des autres colons, alors que cette communauté s’établissait. Elle donna naissance à des enfants, organisa un théâtre communautaire et investit une grande partie de ses richesses personnelles dans l’établissement d’entreprises et d’industries coopératives pionnières.

En tant que première dame de Cardston et hôtesse d’un grand nombre de dignitaires, sa gracieuse hospitalité dans des conditions pionnières tempéra l’opinion défavorable de plusieurs de ces visiteurs envers les Mormons. *Cet ouvrage n’est pas disponible en français. (The Life of Zina Young Williams Card)

La première femme responsable des scouts au Canada, Louisa Grant Alston, était également membre de l’Église. Sa nomination en juin 1914 se fit quelques semaines avant sa participation à la première troupe de scouts organisée à Magrath, en Alberta. Grâce au leadership de Louisa, ses éclaireurs apprirent à être des citoyens responsables, en rendant des services communautaires pendant la Première Guerre mondiale et en faisant des commissions pour la Croix-Rouge.

Lorsque le gouverneur général du Canada, le duc de Devonshire, a visité Lethbridge, en Alberta, en 1917, il fut impressionné par Louisa et ses 60 scouts sélectionnés pour le rencontrer. Peu de temps après, elle fut nommée commissaire Scout, la première femme à atteindre ce rang. En 1939, elle reçut la Médaille du Mérite par Scouts Canada pour son « service particulièrement efficace » en tant que pionnière du scoutisme au Canada.

M. Russell Ballard a dit, « Sœurs, nous, vos frères, nous ne pouvons pas faire ce qui vous a été divinement attribué depuis la création du monde. Nous aurons beau essayer, nous ne pourrons jamais reproduire vos talents exceptionnels. Il n’y a rien dans ce monde qui soit aussi personnel, aussi enrichissant ou aussi capable de changer une vie que l’influence d’une femme juste. » (« Mères et filles », M. Russell Ballard, Conférence Générale d’avril 2010 / https://www.lds.org/liahona/2010/05/mothers-and-daughters?lang=fra )

Hélaman, le prophète du Livre de Mormon, a dit en référence à la fidélité de ses 2,000 guerriers: « Et ils me répétèrent les paroles de leurs mères, disant: Nous ne doutons pas que nos mères le savaient. » (Alma 56:48)

Il y a dix ans, Helen Warner, une Sainte des Derniers Jours de Brampton, en Ontario, a lancé un programme au sein du Centre Vanier des Femmes de Milton, en Ontario, où des bénévoles enregistrent la voix des femmes emprisonnées lisant des livres pour enfants, après quoi ces livres et les enregistrements sont envoyés aux enfants de ces femmes.

« Tout au long de l’histoire du monde, les femmes ont toujours transmis les valeurs morales. Cet enseignement commence au berceau et continue pendant toute la vie de leurs enfants, » note Elder Ballard (« Mères et filles », M. Russel Ballard, Conférence Générale d’avril 2010)

Elder Ballard a été cité dans le « Church News » disant : « Personne ne peut faire ce que vous, les sœurs, pouvez faire pour aider à faire avancer le royaume de l’Évangile et faire de ce monde un meilleur endroit. » Il continue en disant : « Les femmes ont été divinement dotées d’un genre de discernement unique et d’une force différente de celles qui ont été donnés aux hommes. » (“Righteous Women Essential to God’s Work,” Elder Ballard Says Church News, 4 mai, 2015)

Travailler avec la Société Elizabeth Fry est une autre des initiatives d’Helen. Auparavant, les femmes détenues étaient libérées avec leurs vêtements de prison et avaient leurs quelques effets personnels dans un sac à ordures. Maintenant, on leur donne des sacs à dos avec des nécessités ainsi que des bons, des coupons et des cartes téléphoniques pour les aider à faire la transition vers leur nouvelle vie. En tant que membre du Brampton Heritage Board (Conseil du patrimoine de Brampton), Helen fait des recherches et écrit sur l’histoire locale. Elle a organisé des conférences sur le patrimoine et l’histoire des noirs et la conférence One World One Family (Un monde une seule famille). Récemment, elle a terminé un chapitre sur l’histoire des Saints des Derniers Jours en Ontario, qui sera publié dans un livre à paraître intitulé « Canadian Mormons : A History of The Church of Jesus Christ of Latter-day Saints in Canada » (Les Mormons canadiens : une histoire de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours au Canada)

Président Dieter F. Uchtdorf de la Première Présidence de l’Église a dit: « …en tant que mari, pères, fils, frères et amis de ces femmes d’élite – nous les voyions comme le Seigneur les voit, comme des filles de Dieu qui ont un potentiel illimité d’influencer le monde en bien. » (« L’influence des femmes juste », Président Dieter F. Uchtdorf, Liahona, septembre 2009)

Président Joseph F. Smith a enseigné, « J’ai appris à estimer l’amour d’une mère. J’ai souvent dit, et je le répète, que l’amour d’une vraie mère se rapproche davantage de l’amour de Dieu que n’importe quelle autre espèce d’amour. » Chapitre 4 : L’influence des mères, Enseignements des Présidents de l’Église – Joseph F. Smith / https://www.lds.org/manual/teachings-of-presidents-of-the-church-josephf-smith/008?lang=fra

Liens http://canadafr.lds.org/pais-mesbrebis

http://canadafr.lds.org/lile-de-la-foi