Sauter le menu général

Pour l’amour du jeu et pour l’amour de nos sœurs

Taking a shot

En 2000, une gentille sœur aînée m’a demandé de participer à une partie de croquignole avec certaines de ses amies.  C’était juste une table pour quatre joueuses et nous avons tellement apprécié la soirée qu’elle a voulu jouer plus souvent.

Ladies playing crokinole

En 2003, nous avons décidé d’élargir la participation, alors j’ai accepté de mettre en place deux groupes de quatre sœurs et d’avoir un tournoi régulier.  J’ai également demandé à une autre sœur d’être une deuxième hôtesse, car un tournoi a une durée de deux semaines consécutives.  Toutes les joueuses se réunissent la semaine suivante à la maison de la deuxième hôtesse.

Nous avons aussi décidé d’inviter des sœurs ainsi que leurs maris non membres et des sœurs célibataires à venir jouer au tournoi de croquignole.  Cela deviendrait un événement social pour eux où ils seraient libres de rire, de jouer, de manger et de profiter de la compagnie des autres.

Crokinole board

Note de l’éditeur:

Peut-être que nous devrions nous arrêter un moment pour expliquer ce qu’est le jeu de croquignole, pour ceux qui ne sont pas familier avec ce jeu.

Le jeu de croquignole est né dans les régions rurales du Canada dans les années 1860.  Le premier jeu de croquignole connu a été fabriqué par Eckhardt Wettlaufer en 1876 dans le comté de Perth, en Ontario, et fait maintenant partie de la collection de Joseph Schneider Haus, un site historique national à Kitchener, en Ontario.

crokinole board

Les joueurs, à chacun leur tour, lancent les disques du bord extérieur de la planche sur la surface du jeu, ce qui se fait généralement en faisant glisser le disque avec un doigt.  S’il y a des disques ennemis sur la planche, un joueur doit faire contact, directement ou indirectement, avec un disque ennemi pendant le tir.  Les points sont comptés d’après la proximité du centre de la planche, avec 3 cercles d’une valeur de 5, 10 et 15 points vers l’extérieur.  Il y a un cercle moins large au centre d’une valeur de 20 points.

New crokinole board

Dans notre tournoi, il est nécessaire pour chacune des joueuses d’être partenaire avec toutes les autres joueuses à tour de rôle et les points sont accumulés individuellement.  Le tournoi dure généralement de 3 à 4 heures avec une demi-heure entre les parties pour les collations, etc.

Nous choisissons toujours le mois de février lorsque le temple d’Halifax ferme pour la maintenance.  C’est une bonne pause pendant notre hiver froid canadien et les tempêtes de neige du mois de février.

Ladies playing crokinole

À travers les années, certaines des joueuses sont décédées, ont déménagé ou ont vieilli, mais il y a toujours eu des remplaçantes.  Les commentaires de certaines joueuses incluent :

Paulette Fraser:

Il y a de nombreuses années, nous avons acheté un jeu de croquignole pour 5$ dans une vente de garage et nous avons joué en famille.  Nous ne connaissions même pas toutes les règles du jeu à l’époque.

Quelques années plus tard, elles avaient besoin d’une remplaçante pour un tournoi et j’ai pu jouer et apprendre davantage.  J’ai apprécié et j’espérais que je serais rappelé l’année suivante.

Après avoir été remplaçante pendant deux ans, je suis devenue une joueuse permanente.  J’aime jouer et rencontrer des gens pour le plaisir et rire avec les sœurs, c’est aussi quelque chose que l’on anticipe vers le milieu de l’hiver.

Betty Rhodenizer:

L’un des événements spéciaux de ma vie est notre tournoi de croquignole, qui se déroule pendant la période de deux semaines de fermeture du temple en février.  J’ai commencé à jouer au début des années 2000 et je suis avec le groupe depuis.

Ma technique, après toutes ces années, ne s’est pas beaucoup améliorée.  Ce n’est pas la façon dont on joue qui importe, mais plutôt le pur plaisir et l’esprit que nous ressentons en se côtoyant les unes les autres.  C’est un moment d’amusement et d’hilarité, et lorsque nous nous connaissons un peu mieux, c’est un moment pour nous détendre de nos tâches et activités quotidiennes.

Linda Caulfield:

Je suis membre de ce groupe depuis quatre ans.  J’ai été invitée à remplacer une sœur qui était absente et j’ai eu beaucoup de chance de rester avec le groupe depuis.  C’est un groupe de sœurs très amusantes et remplies d’amour et étant nouvelle dans la communauté à ce moment-là, je me suis sentie tellement accueillie.  Maintenant, quatre ans plus tard, ce tournoi de croquignole est un point saillant de l’hiver.

Je suis tellement bénie de faire partie de ce groupe remplie d’amour.

Anna Davison:

Que puis-je dire au sujet du tournoi de croquignole:

~ Que j’ai eu l’honneur d’être invitée à être l’hôtesse de cet événement à plusieurs reprises et à recevoir ces gentilles sœurs dans ma maison.

~ Que nous avons toutes eu la possibilité de mettre de côté la grisaille de février et de profiter de la camaraderie, du plaisir, des collations délicieuses et des rires.  

~ Que nous avons appris à aimer et à apprécier davantage nos sœurs à mesure que nous connaissions et partagions leur côté amusant.  

OUI! Tout ce qui a été cité plus haut.  J’espère que nous pourrons continuer pendant de nombreuses années.    

Renate Duclos:

J’aime jouer au jeu de croquignole.  J’aimerais que l’on puisse y jouer plus d’une fois par année.

J’aime venir jouer et j’aime être l’hôtesse pour le jeu.  Tout cela me rend très heureuse.  Je ne ris jamais autant qu’à une partie de croquignole.  Les joueuses sont toutes très amusantes.  La nourriture est toujours délicieuse.

Jouer en février brise un peu de la monotonie de l’hiver.

Patricia Jewers:

Je me suis tellement amusée au tournoi annuel de croquignole.  J’y ai été impliquée au cours des six dernières années.  La plupart du temps, j’étais une remplaçante parce qu’il semblait toujours que l’une des habituées ne pouvait pas venir pour l’une de ces journées. 

J’aime vraiment la convivialité de cet événement parce que cela me donne du temps pour être avec certaines de mes sœurs et de ressentir leur doux esprit dans un cadre autre que l’église ou lorsque l’on sert dans nos appels.  Au fil des années, cela a contribué à solidifier nos amitiés et le soutien que nous y ressentons renforce le témoignage de notre sororité à travers la Société de Secours.

Notre événement a maintenant évolué, afin que n’importe laquelle des joueuses qui le désire puisse choisir d’être l’hôtesse pour l’année suivante.  De cette façon, nous pouvons nous rencontrer dans les maisons de nos sœurs.

Nous venons de terminer notre tournoi 2017. Il est très difficile pour moi de croire que depuis quatorze ans, j’organise ces tournois. Nous avons déjà prévu des tournois pour de nombreuses années à venir.

Group in gym

La fin de cette histoire est plutôt remarquable : le groupe des grands-prêtres et le collège des anciens ont décidé de faire un tournoi de croquignole cette année et ils prévoient en faire un événement annuel.  Ils ont même été un peu plus loin en faisant faire une plaque avec les noms des gagnants.  Ils ont également inclus un non-membre dans leur tournoi. 

Plaque

Nous avons sorti la vieille planche de croquignole dans nos maisons à maintes reprises dans nos vies.  Nous avons appris le jeu aux missionnaires américains du temple qui sont venus ici au fil des années.  Nous avons aussi eu plusieurs soirées familiales avec des groupes de personnes âgées auxquelles nous assistons tous les trimestres.  Ils aiment tous jouer à un jeu après la leçon et parfois on joue au jeu de croquignole.

Pourquoi jouons-nous?  Pour l’amour du jeu et pour l’amour de nos sœurs.